La notion de « polis-religion » à l’épreuve des normes et de l’autorité religieuses

Date. Jeudi 29 et vendredi 30 juin 2023

Lieu. Collège de France – Paris

La notion de « polis-religion » a été popularisée dans le milieu des hellénistes par deux articles de Christiane Sourvinou-Inwood publiés dans les années 1980 et repris dans les Oxford Readings of Greek Religion en 2000. Au cœur d’un argument nuancé, l’autrice a eu le malheur d’écrire les phrases suivantes : « The polis anchored, legitimated and mediated all religious activity », et « Polis religion embraces, contains and mediates all religious discourse. » Ces affirmations se sont transformées en une sorte de synthèse de ses deux études, conduisant maints critiques à faire l’économie d’une lecture attentive de l’ensemble du propos. Or, contrairement à une vision quelque peu caricaturale de la polis-religion ainsi esquissée, Christiane Sourvinou-Inwood ne faisait pas abstraction des individus et des différents cercles de sociabilité où fleurissait l’expérience religieuse des anciens Grecs. Quant aux autres structures politiques que ladite polis, elles n’étaient tout simplement pas l’objet de son investigation. C’est pourtant dans un contraste polémique avec ses travaux que les aspects prétendument « individuels », voire « personnels », de la religion grecque ou ses « messy margins » ont été abordés (Kindt 2009, 2015 ; Bremmer 2010 ; cf. Harrison 2015). En outre, le débat s’est étendu au monde romain, en des termes similaires, même si la centralité de Rome elle-même a conduit la discussion sur des voies distinctes (Rüpke 2011 vs. Scheid 2013). Il en résulte un fort dossier bibliographique, qui repose pour une part sur un malentendu – l’attribution contestable d’une « théorie » totalisante à Christiane Sourvinou-Inwood – et, d’autre part, sur différentes manières contemporaines de penser la relation entre l’individu et la société (cf. Pirenne-Delforge 2016 ; Parker 2018, et le collectif Rüpke 2013).

La rencontre des 29 et 30 juin 2023 n’a pas l’ambition d’ajouter une simple pierre à un ensemble déjà bien fourni, ni à rejouer sous une autre forme le débat sur les notions de « public » et de « privé » dans l’Antiquité. Elle s’inscrit sur l’arrière-plan du projet Collection of Greek Ritual Norms (CGRN : http://cgrn.ulg.ac.be) et sur le questionnement qu’il implique en termes de norme et d’autorité en matière religieuse. Sans limiter l’investigation à ce seul type de documents, c’est notamment par le biais de dossiers précis que l’on peut espérer approfondir et affiner la réflexion ouverte par Christiane Sourvinou-Inwood.

Programme.

Jeudi 29 juin 2023
10h00 Vinciane Pirenne-Delforge,
Entrée en matière…

10h30 Carmine Pisano,
The polis-religion in the mirror of exousia: sources of authority in Greek ritual norms

11h30 Emily Kearns,
Learning my instructions, Orestes…’: who authorises worship in the Greek world?

12h30 Déjeuner

14h00 Antoine Chabod,
Ni magistrat, ni prêtre ? Les énonciateurs des lois entre normativité civique et pratiques rituelles en Grèce archaïque et classique

15h00 Gunnel Ekroth,
Polis religion at home? The temenos concept between the public and the domestic sphere

16h00 Pause

16h30 Paulin Ismard,
Des cultes en partage : les acteurs de la polis religion

17h30 Pierre Bonnechere,
Topos et réalité : la pieuse synergie entre cités et oracles en conformité avec ta patria et ta nomizomena

Vendredi 30 juin 2023
09h30 Robert Parker,
Dionysus and polis religion

10h30 Nicole Belayche,
Autorités rituelles et expériences religieuses individuelles : réflexions à partir des stèles dites de confession et des mystèria éleusiniens

11h30 Pause

11h45 Paul Cournarie,
Au fondement de l’autorité : les entrées des souverains hellénistiques

12h45 Francesco Massa,
La polis-religion dans l’Antiquité tardive : une notion pertinente pour l’empire romain du IVe siècle de notre ère ?

13h45 Déjeuner

Plus d’informations

Source



Citer ce billet
admin (2023, 27 juin). La notion de « polis-religion » à l’épreuve des normes et de l’autorité religieuses. Actualités des études anciennes. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tcak

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search