Actualités : appel à communication journée d’étude “La bande dessinée historique, un objet d’histoire ?”

Date / lieu : 13 septembre 2016 / Paris, Mémorial de la Shoah

Date limite d’envoi : 31 mai 2016

Cette journée d’étude des doctorants d’histoire de l’université Paris 8 – Saint-Denis, d’aborder la bande dessinée historique à la fois comme un objet et comme un vecteur d’histoire. Il ne s’agit pas de refaire une « histoire de la bande dessinée », ni même d’étudier la bande dessinée dans l’histoire, mais de s’attacher à comprendre d’où viennent les images véhiculées par la bande dessinée, ce qu’elles disent de notre vision de l’histoire et de notre manière de faire de l’histoire.

La bande dessinée historique est un sous-genre à la fois prolixe et très divers : en 2014, elle représentait plus de 450 titres publiés en France. Les historiens s’intéressent pourtant peu à ce medium et c’est du côté de la recherche littéraire que l’on trouve des études portant sur le sujet. La bande dessinée antique a ainsi fait l’objet d’un colloque organisé en 2011 à l’Université de Pau par le département de Lettres (Publication des actes dans Julie Gallego (dir.), La bande dessinée historique. Premier cycle : l’Antiquité, Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Pau, 2015).

Nous nous proposons, lors de cette journée d’étude, d’aborder la bande dessinée historique à la fois comme un objet et comme un vecteur d’Histoire. Il ne s’agit pas de refaire une « Histoire de la bande dessinée », ni même d’étudier la bande dessinée dans l’Histoire, mais de s’attacher à comprendre d’où viennent les images véhiculées par la bande dessinée, ce qu’elles disent de notre vision de l’Histoire et de notre manière de faire de l’Histoire.

La bande dessinée a en effet cela d’intéressant, par rapport à d’autres media s’attachant à l’histoire (tel le roman historique), qu’elle associe texte et image dans une séquence qui elle-même raconte une histoire. Nous prendrons donc une définition large de bande dessinée entendue comme « art séquentiel » qui comprend à la fois la bande dessinée dite franco-belge, le roman graphique, le comics ou le manga. La bande dessinée « historique » s’entend quant à elle comme l’ensemble des titres qui font référence à un moment donné de l’Histoire humaine sans se limiter aux ouvrages à visée didactique.

Modalités de soumission

Nous invitons les étudiants en doctorat,  en master et les jeunes docteurs à envoyer leurs propositions (500 mots maximum) au plus tard pour le 31 mai 2016 à l’adresse suivante : bdhistoriqueP8@gmail.com.

Les propositions pourront porter sur un album particulier ou un corpus composé de plusieurs œuvres ; toutes les périodes historiques pourront être prises en compte.

Pour en savoir plus…

Crédits image : première de couverture “Alix le tombeau étrusque”. Jacques Martin © Casterman.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.