Actualités : journée d’étude “Pensée méta-figurative : enchâssements d’images dans l’Antiquité et au Moyen Âge”

Date / lieu : 25 juin 2016 / Paris, INHA (Galerie Colbert, salle Peiresc)

La question de la « pensée méta-figurative » explore la capacité réflexive des objets visuels : elle se fonde d’abord sur le repérage de la multiplicité des procédés d’enchâssements à l’œuvre dans les images, puis sur leur interprétation dans ce qu’ils révèlent à la fois du processus de création chez l’artiste, du pouvoir et de l’efficacité qu’ils activent dans les œuvres elles-mêmes, suivant une démarche soucieuse de rendre compte tout à la fois des enjeux esthétiques, historiques et anthropologiques dont elles sont porteuses.

La question du méta-figuratif a été largement explorée pour les périodes moderne et contemporaine (P. Georgel – A.-M. Lecoq, V. Stoichita), moins pour l’art de l’Antiquité et du Moyen Âge. Une première rencontre (Université de Nice – CEPAM, 6 nov. 2015), a présenté un état de la question et envisagé plusieurs cas d’étude, qui ont montré la vivacité de la dimension réflexive de et dans l’image dès l’Antiquité et tout au long de la période médiévale.

L’objectif de cette deuxième rencontre est de poursuivre l’enquête, collectivement et sur un temps long, avec des spécialistes de l’image en Grèce ancienne (F. Frontisi-Ducroux et F. Lissarrague), à Rome (V. Huet et S. Wyler), à la transition entre Antiquité et haut Moyen Âge (R. Demès), au Moyen Âge central (A. Ferrand) et jusqu’au XIVe – XVe siècles (D. Russo et G. Puma). Il s’agit de réfléchir à une typologie fine des méta-images et de proposer des cadres d’analyses de leur fonctionnement, aussi bien à l’échelle de cas, précisément saisis dans leur contexte, qu’à une échelle globale, permettant de repérer la permanence du recours aux procédés de mise en abyme de l’image ainsi que ses principales transformations.

Télécharger le programme.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.