Actualités : appel à communication Journée d’étude “Les Ruines résonnent encore de leurs pas. La circulation matérielle et immatérielle dans les monuments grecs (VIIe s. – 31 a.C.)”

Date / lieu : 3-4 novembre 2016 / Bordeaux, Ausonius (UMR 5607 CNRS-Université Bordeaux Montaigne)

Date limite d’inscription : 15 septembre 2016

Du 3 au 4 novembre 2016 aura lieu à Bordeaux la journée d’étude pluridisciplinaire : « Les Ruines résonnent encore de leurs pas — La circulation matérielle et immatérielle dans les monuments grecs (VIIe s. – 31 a.C.) ».

Les recherches portant sur les monuments grecs ne croisent que rarement, ou de manière superficielle, celles relevant du domaine socio-historique. Toutefois, l’orientation des nouveaux axes d’étude oblige à l’interdisciplinarité, entre autres l’axe « Gestes techniques, gestes rituels, pratiques sociales » de l’Institut Ausonius (UMR 5607 CNRS-Université Bordeaux Montaigne) et le programme EFA/EFR  « Des Espaces et des Rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde ». Tandis que ceux-ci semblent se diriger principalement vers les grands ensembles monumentaux et les espaces extérieurs, notre journée a pour ambition d’étudier la circulation matérielle et immatérielle à l’intérieur des édifices publics et religieux du monde grec, de la période archaïque jusqu’au début de l’Empire romain.

La circulation matérielle concerne tant les biens que les personnes et sous-tend l’analyse des aménagements intérieurs, des modalités de déplacement et de la disposition des objets. Existait-il des sens de circulation et des accès privilégiés ? Quels espaces étaient interdits ou dotés d’un accès restreint ? Comment cette restriction pouvait-elle être mise en place ? Y avait-il une occupation continue du monument ? Comment, dans un monument semi-public (palais, magasins…), la transition entre espace privé et public se manifestait-elle ? Existait-il une corrélation entre programme décoratif et circulation ? Pourquoi déplaçait-on certains objets ?

L’analyse de la circulation immatérielle portera sur le cheminement du son, de l’air et de la lumière. L’étude pourra concerner l’acoustique, le placement de l’émetteur comme celui de son récepteur : l’auditoire. La circulation de l’air est envisagée tant au niveau des moyens de sa mise en œuvre que de son objectif (évacuation des fumées, aération sanitaire, stratégie de conservation). La lumière, quant à elle, peut être dirigée, occultée, modulée à dessins pratiques, rituels et/ou esthétiques.

Ni tout à fait objet ni immatérielle, l’eau sera également à envisager au travers de son cheminement/acheminement, de sa distribution au sein des édifices ou de son évacuation. Les thèmes seront abordés sous différents angles, en employant et en croisant des sources variées selon une approche pluridisciplinaire : sources textuelles, épigraphiques, archéologiques, iconographiques, historiques.

Les propositions de communication de 250 mots maximum ainsi qu’une courte notice bio-bibliographique en français ou en anglais sont à envoyer à l’adresse mail suivante avant le 1er septembre, délai de rigueur : colloque.circulation@gmail.com. Les contributions retenues seront annoncées le 15 septembre.

Télécharger l’appel à communication.

Crédits image : ordres architecturaux dans l’architecture grecque. Die klassischen Säulenordnungen der Antike – Tafel zum Artikel „Baukunst“, S. 194.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search