Actualités : séminaire “La monographie en architecture grecque”

Date / lieu : du 13 octobre au 8 décembre 2016 / Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée

Séminaire de M1-M2, année 2016-2017 par Jean-Charles Moretti avec la collaboration de Jean-Jacques Malmary

Le séminaire aura lieu tous les jeudis du premier semestre du 13 octobre au 8 décembre de 10 h à 11h 45, salle Reinach, au 4e étage de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée

Consacrer un livre à un édifice pour présenter ses vestiges et restituer l’histoire de sa forme et de ses fonctions est devenu la norme dans le domaine des études de monuments antiques. Ce genre monographique est apparu pour le monde grec oriental dans la première moitié du XIXe s., après la création de l’État grec suivie de celle d’un Service archéologique puis d’une Société archéologique et de plusieurs écoles étrangères à Athènes. Ce nouveau cadre politique et institutionnel permit à des missions permanentes comprenant des archéologues, des architectes et des topographes de développer des recherches approfondies sur certains édifices jugés mériter de telles études.

Le genre monographique a en grande partie adopté les normes élaborées par les grandes expéditions scientifiques de la seconde moitié du XVIIIe s. et des premières décennies du XIXe s. Il s’est aussi inspiré des publications précédemment réalisées en Italie et en France, mais s’est démarqué des Envois de Rome, alors même que plusieurs des premiers édifices auxquels furent consacrées des monographies avaient déjà été l’objet de travaux des architectes de l’Académie de France à Rome.

On examinera au cours du séminaire les étapes de l’apparition et du développement des monographies consacrées à des édifices antiques actuellement situés en Grèce et en Turquie. Quels monuments ont été étudiés, par quelles équipes et avec quels moyens ? Quels ont été les objectifs de leur étude et quelles formes ont pris leur publication ? Quels modes d’exposition de la description des vestiges y sont suivis et quels types de raisonnements y justifient les restitutions ? Quels genres de photographies et de dessins accompagnent la description des vestiges et les propositions de restitution ? Quelle place tiennent dans les publications la fouille et le mobilier associé aux édifices étudiés ? Ce sont ces questions que l’on se posera dans une approche diachronique qui ira jusqu’à nos jours pour s’interroger sur les enjeux des publications numériques intégrant des images 3D et la possibilité d’interactions venant contester la linéarité du texte illustré, qui constitue depuis près de deux siècles l’une des caractéristiques essentielles du genre monographique.

Le séminaire sera accompagné d’une initiation pratique au relevé et à la description architecturale. Les étudiants, répartis en plusieurs groupes, prépareront l’ébauche de l’étude monographique d’un petit édifice funéraire. Ils seront conduits à en rédiger une description et une analyse sommaires et à en réaliser des relevés.

Crédits image : affiche de la table ronde, voir le site des organisateurs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search