Actualités : émission de radio La Fabrique de l’Histoire « Une campagne électorale à l’envers : l’ostracisme »

Émission radio de France Culture « La Fabrique de l’histoire », animée par  Emmanuel Laurentin et diffusée le 16 septembre 2016.

En cette année pré-électorale, La Fabrique de l’Histoire propose chaque vendredi une séquence courte pendant laquelle une historienne ou un historien nous racontera un événement historique lié à une élection, Petit précis d’histoire à l’usage des candidats.

Un nouvel épisode de la chronique, Athènes en 472 av. J.C. par Vincent Azoulay

Partons d’un constat à première vue étonnant. On ne dispose d’aucun récit circonstancié de campagnes électorales à Athènes – là où s’inventa pourtant la première démocratie de l’histoire ! Les raisons en sont multiples : tout d’abord, les élections n’y avaient pas forcément bonne presse, car elles étaient considérées comme un mode de désignation aristocratique, à l’inverse du tirage au sort bien plus égalitaire ; surtout, lorsqu’il y avait des élections – par exemple pour être stratège – celles-ci étaient le plus souvent, sinon consensuelles, du moins assez apaisées : car il ne s’agissait jamais d’élire un individu isolé, à l’issue d’une féroce compétition, mais un collège de dix magistrats, ce qui rendait la concurrence bien moins rude.

Avec Vincent Azoulay, professeur d’histoire ancienne à l’Université Paris-Est/Marne-la-Vallée.

Pour écouter l’émission.

Crédits image : Themistocles. © Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search