Actualités : exposition “Sites éternels. De Bâmiyân à Palmyre”

Date / lieu : du 14 décembre 2016 au 9 janvier 2017 / Paris, Grand Palais

L’exposition gratuite Sites Eternels a pour ambition de sensibiliser le grand public à la notion de patrimoine en danger par l’évocation de sites emblématiques. Alors que le contexte géopolitique au Moyen-Orient ne connaît pas d’apaisement, ces trésors du patrimoine mondial témoignent de notre humanité. Cette exposition gratuite vous permettra de découvrir ou redécouvrir les splendeurs de quatre grands sites archéologiques actuellement situés en zones de conflit. Répartis principalement sur un territoire qui correspond aujourd’hui à la Syrie et à l’Irak, ces sites n’ont pas seulement subi les « dommages collatéraux » de la guerre, certains ont été attaqués pour ce qu’ils sont, pour l’héritage qu’ils offrent à l’humanité d’aujourd’hui :

  • Khorsabad, ville de la Haute-Antiquité fondée par le roi Sargon II (713-706 av. J.-C.) dans la province de Ninive, fût l’une des capitales du grand empire néo-assyrien qui domina la plus grande partie du Proche-Orient dans la première moitié du Ier millénaire avant notre ère ;
  • Palmyre, au cœur du désert, à mi-chemin entre la côte méditerranéenne et l’Euphrate, est un ancien relais caravanier dont on retient la splendeur à l’époque romaine mais dont l’existence remonte au IIe millénaire avant notre ère ;
  • La Grande Mosquée de Damas, édifiée au cœur de la capitale par la dynastie des Omeyyades (661-750), est l’un des plus anciens chefs-d’œuvre de l’architecture islamique ;
  • Le Krak des Chevaliers, château fort datant de l’époque des croisades, situé dans l’ouest de la Syrie, est l’un des châteaux croisés les plus prestigieux et les mieux conservés.

Cette exposition immersive vous plongera au cœur de ces sites grâce à une projection à 360° au sein de la galerie sud-est du Grand Palais. Ce film a été réalisé pour l’essentiel avec des relevés des sites archéologiques en 3D réalisées par Iconem, qui poursuit son travail y compris en zone de conflits grâce à des drones.
Ces prises de vues photogrammétriques permettent de produire de véritables doubles numériques des vestiges, qui ont été combinés avec des documents tels que des photos anciennes, des gravures, des aquarelles, donnant ainsi la mesure de leur évolution dans le temps.

Vous découvrirez également quatre objets très importants des collections du musée du Louvre liés aux sites présentés. Ils rappellent ici la force du témoignage de l’objet archéologique et l’importance des collections des musées universels dans le partage de ce patrimoine commun.

Enfin, un Laboratoire des images, conçu comme un cabinet de curiosités, apportera un éclairage sur les méthodes utilisées par les scientifiques, depuis le XVIIe siècle jusqu’à nos jours, pour documenter leurs découvertes et reconstituer le fil de l’Histoire.

L’exposition présentera également une expérience de réalité augmentée dédiée à la reconstruction virtuelle de l’Arche de Palmyre et les témoignages de quatre personnalités du monde artistique du Proche Orient sur les destructions du patrimoine mondial.

Pour en savoir plus…

Pour rebondir :

Une émission de radio : “Comment le numérique redonne vie à Palmyre“, diffusée le 14 décembre 2016, sur France Culture.

Crédits image : plan en 3D du site de Korshabad, en Syrie. © Iconem, KRG.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Sagory dit :

    L’exposition se prolonge en ligne sur le site du ministère de la Culture et de la communication : http://patrimoineprocheorient.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search