“La Dolce Villa. Vivre à la romaine dans les campagnes du nord de la Gaule”

Date / lieu : du 18 novembre 2016 au 21 mai 2017 / Louvres, musée Archéa

La bataille d’Alésia en 52 avant J.-C. marquerait la fin brutale d’une civilisation gauloise, au profit d’une nouvelle culture romaine. Or l’archéologie révèle une réalité bien plus nuancée. Les élites gauloises notamment adoptent progressivement un mode de vie « à la romaine » et le revendiquent dès cette époque tout en conservant et adaptant certaines traditions et techniques gauloises. Les villas gallo-romaines sont une des manifestations les plus spectaculaires de cette transformation. À la fois grandes exploitations agricoles et résidences de campagne parfois luxueuses, elles reflètent l’identité de cette nouvelle classe politique.

L’exposition montre comment les élites du nord de la Gaule s’approprient dans leurs habitations les éléments du confort et du raffinement de la société romaine : décorations intérieures avec fresques et mosaïques, usage de l’eau dans les thermes privés, décorations extérieures avec les jardins d’agrément, mais aussi dans les objets du quotidien. Outre les nombreux objets archéologiques venus de toute l’Île-de-France et de la Picardie, l’exposition présentera des reconstitutions, des maquettes et des manipulations adaptées à toute la famille.

Exposition en partenariat avec le musée archéologique départemental du Val-d’Oise qui présente, du 5 novembre 2016 au 17 septembre 2017, l’exposition Construire malin, construire Romain, 7 matériaux pour un Empire.

Elle est réalisée avec le concours du service départemental d’Archéologie du Val-d’Oise et du CNRS-ENS/Aoroc (équipe Monde romain-architecture et décor), ainsi que de l’Association française pour la peinture murale antique (AFPMA) et le Centre d’études des peintures murales antiques (CEPMR). Elle bénéficie en outre des prêts du Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, de l’association Jeunesse préhistorique et géologique de France, du service archéologique interdépartemental Yvelines – Hauts-de-Seine, de l’Inrap et des services régionaux de l’archéologie d’Île-de-France et de Picardie, du musée d’Étampes et du musée de Picardie.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, voir le site des organisateurs.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
admin (5 janvier 2017). “La Dolce Villa. Vivre à la romaine dans les campagnes du nord de la Gaule” Actualités des études anciennes. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tb11


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search