Le masque grec. Pratiques scéniques antiques et contemporaines

Date / lieu : 14-15-16 mars 2017 / Paris, Université Paris 8 et MSH Paris Nord (15-16 mars)

L’usage du masque au théâtre tient à une poétique de l’écart, car il demande à l’acteur d’aller dans les zones transfrontalières, de déjouer les identités, de transgresser les limites entre masculin et féminin, humain et animal, vie et mort, jeunesse et vieillesse, réel et imaginaire… jusqu’à inventer toutes formes d’hybridités. Cette liberté offerte par le masque ouvre à tous les possibles et favorise un théâtre de l’imaginaire. Mais en a-t-il été de même dans les grandes périodes où le masque a été utilisé dans la dramaturgie occidentale, à savoir dans l’antiquité grecque et romaine, et durant les deux siècles pendant lesquels les troupes de commedia dell’arte ont sillonné l’Europe ? Pourquoi ces masques sont-ils apparus ? Comment expliquer leur déclin ?

→ Source : Université Paris 8.

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
admin (10 mars 2017). Le masque grec. Pratiques scéniques antiques et contemporaines. Actualités des études anciennes. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tb2p


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search