Tous les articles par Séverine Garat

Faire vivre l’histoire autrement. Entretien avec Brice Lopez

Brice Lopez et l’équipe d’Acta font vivre l’Antiquité par la représentation de combats de gladiateurs avec un point de vue historique, mais également pédagogique, au cours d’ateliers ou de démonstrations organisés auprès de musées, écoles et collèges, ou lors de journées antiques. Spécialisés dans l’archéologie expérimentale du sport, leur action s’étend des jeux olympiques antiques au théâtre romain, en passant par le phénomène de la gladiature et de la légion romaine. Avec Brice Lopez et ACTA, tentons de mieux cerner les gladiateurs, leur entraînement, leur vie et leurs combats pendant la Rome antique…

Continuer la lecture de Faire vivre l’histoire autrement. Entretien avec Brice Lopez

La bande dessinée et l’histoire ancienne. Entretien avec Pauline Ducret

Pauline Ducret est rédactrice en chef d’une revue en ligne, spécialisée dans l’étude des bandes dessinées historiques Cases d’Histoire le mag., avec son pendant un site internet. Y sont présentées des bandes dessinées, décryptant la représentation des faits historiques. La réflexion est mise sur le traitement de l’Histoire par la bande dessinée sur un temps long. Cette pensée se fait au travers d’articles d’analyse, d’entretiens avec des auteurs, mais aussi et surtout avec des scientifiques, chercheurs, universitaires ou spécialistes des sujets traités.

Continuer la lecture de La bande dessinée et l’histoire ancienne. Entretien avec Pauline Ducret

« On va faire cours. Les archéologues ». Entretien avec Juliette Masson

Docteure en histoire de l’art et archéologie du Moyen Âge, Juliette Masson est archéologue au Centre d’Archéologie Préventive de la communauté urbaine de Bordeaux, Bordeaux Métropole, responsable d’opérations pour les périodes médiévale et moderne. Elle consacre ses recherches à l’implantation des collégiales en Aquitaine, en contexte de réforme du clergé (XIe-XIIe siècles) et aux parties romanes de la cathédrale Saint-André de Bordeaux.

Fabien Campaner propose sur sa chaîne YouTube différentes émissions sur le cinéma dans lesquelles il propose une analyse de films. L’une d’elles, intitulée « On va faire cours », s’intéresse aux clichés véhiculés par le cinéma. Une des vidéos est consacrée à la vision des archéologues à travers les films tels que Indiana Jones ou Tomb Raider.

Continuer la lecture de « On va faire cours. Les archéologues ». Entretien avec Juliette Masson

Recherches : « La place de l’histoire antique dans l’enseignement à l’école ». Entretien avec Benoît Falaize

Agrégé et docteur en histoire, Benoît Falaize a été formateur pendant plus de quinze ans à l’I.U.F.M. de Versailles, puis à l’E.S.P.É. (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation) de l’Université de Cergy-Pontoise. Chercheur à l’Institut National de Recherche Pédagogique pendant plus de sept ans, il est spécialiste de l’enseignement de l’histoire, en particulier de la Shoah, de la colonisation, de l’histoire de l’immigration et de l’esclavage. Il est l’auteur d’une thèse intitulée L’histoire à l’école élémentaire depuis 1945 et récemment publiée en 2016, aux Presses Universitaires de Rennes, ainsi que l’ouvrage Enseigner l’histoire à l’école : Donner goût et interroger le passé pour faire sens aujourd’hui, publié chez Retz, en 2015.

Continuer la lecture de Recherches : « La place de l’histoire antique dans l’enseignement à l’école ». Entretien avec Benoît Falaize

L’héroïsme au féminin. Réflexions autour du mythe d’Atalante. Entretien avec Émilie Druilhe

Émilie Druilhe, historienne de formation à l’Université Paris 1 – Sorbonne et jeune libraire, publie aux Presses Universitaires de Rennes, Farouche Atalante, portrait d’une héroïne grecque[1].

Cet ouvrage est le fruit des travaux de recherche de Master 2, récompensé par le Prix Mnémosyne, en 2014. Décerné au mois de janvier de chaque année, le prix Mnémosyne, créé par Mnémosyne association, a la particularité de récompenser les recherches en Master. Le montant du prix s’élève à 800 euros, le chèque étant remis en échange du manuscrit revu. Le ou la lauréat-e s’engage alors à retravailler son mémoire pour publication aux Presses Universitaires de Rennes, avec l’accompagnement de l’association. Les meilleurs mémoires présentés au prix sont récompensés par un article publié sur le site de la revue de l’association Mnémosyne, Genre & Histoire.

Continuer la lecture de L’héroïsme au féminin. Réflexions autour du mythe d’Atalante. Entretien avec Émilie Druilhe