Tous les articles par Geneviève Hoffmann

Sortir du gynécée, un nouveau regard sur la Grèce antique

Sortir du gynécée, un nouveau regard sur la Grèce antique, exposition coordonnée par Sandra Boehringer, Nathalie Ernoult et Violaine Sebillotte Cuchet.

Sur le site MUSEA édité par l’université d’Angers, sont proposées, depuis 2004, des expositions virtuelles sur l’histoire des femmes et du genre, dont le contenu est validé par un comité scientifique dirigé par Christine Bard, professeure d’histoire contemporaine. L’exposition « Sortir du gynécée, un nouveau regard sur la Grèce antique », actuellement en ligne, contribue à remettre en cause les représentations stéréotypées du masculin et du féminin en s’appuyant sur des images et des textes. Elle est coordonnée par Sandra Boehringer, Nathalie Ernoult et Violaine Sebillotte Cuchet. Rédigées par des spécialistes, les rubriques visent à porter à la connaissance du grand public les recherches les plus récentes. Précédé par la présentation du projet, par un lexique et une bibliographie succincte, le plan de l’exposition décline les thèmes suivants : la place des femmes dans la cité et la maison, leur accès à la culture, leur apparence, et s’achève sur le traitement de quelques figures emblématiques à savoir Sappho, les Amazones et Cléopâtre.

Continuer la lecture de Sortir du gynécée, un nouveau regard sur la Grèce antique

Le procès des Dieux

Corbillet (D.), Le procès des Dieux. – Paris, Les Éditions du Panthéon, 2017. – 71 pages. – ISBN : 978.2.7547.3758.6.

 

Sous une forme versifiée, Dominique Corbillet met en scène les dieux de l’antiquité romaine jugés pour leur responsabilité dans l’état du monde actuel, pollué, menacé par le libéralisme et la dictature des media. Bien que les dieux ne soient plus que l’ombre d’eux-mêmes, ils méritent un procès sans avocat, situation qui aboutit à une incompréhension mutuelle (Acte I). Condamnés pour avoir refusé une amnistie, les dieux se dispersent. Jupiter est au sommet d’une cime blanche, Bacchus est dans un petit château pourvu d’une bonne cave tandis que Mercure émet des « textos » et que Vénus lance un site « rencontre d’en haut ». Tous suscitent la colère des « grandes religions » et provoquent l’envie chez les êtres « véreux ». Un nouveau procès s’impose qui aboutit au triomphe de la raison (Acte II). Mais les Hommes, d’abord déboussolés sans les dieux, retrouvent peu à peu le goût du bonheur, ce qui inquiète les politiques et les patrons : « La police, les CRS désespèrent ».

Continuer la lecture de Le procès des Dieux

Compte rendu « La Mythologie racontée par un témoin »

Grosset (J.-C.), La Mythologie racontée par un témoin. Tome 1 : Le Roman des Dieux Grecs. – Saint-Denis : Edilivre, 2016. – 423 p. – ISBN : 978.2.3341.8932.6.

Mythologie-couverture

Premier volume d’une série qui a pour titre La Mythologie racontée par un témoin, ce roman a pour narrateur Tirésias qui, du royaume des morts où il s’ennuie, s’adresse aux mortels pour leur raconter la vie des dieux grecs. Composé de quarante chapitres, plus ou moins longs, l’ouvrage a une progression chronologique qui suit pour une part la Théogonie d’Hésiode. Chaque chapitre a pour titre le nom d’un dieu ou le thème traité. Ainsi se met en place la genèse du monde, du chaos au règne de Zeus. Le cercle olympien n’est définitivement fermé qu’avec la venue de Dionysos et au départ de « la douce Hestia » qui lui cède sa place pour se retirer dans les demeures des mortels, « sans faire d’histoires ». Le livre est d’une lecture plaisante. Le style aisé et volontiers lyrique se laisse aller à quelques facilités de langage pour favoriser l’empathie du lecteur.

Continuer la lecture de Compte rendu « La Mythologie racontée par un témoin »

Valorisation : compte rendu de l’exposition « Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador »

À l’initiative de Jean-Luc Martinez, son Président-directeur, le Louvre a ouvert à l’automne 2015 un nouvel espace dédié à l’éducation artistique et culturelle du jeune public. L’entrée de cette Petite Galerie installée dans l’aile Richelieu se repère au ciel étoilé projeté sur la voûte de l’escalier qui y conduit et dont les marches portent les verbes : observer, lire, écouter, s’émerveiller et transmettre. Le nom « Petite Galerie » a ses « i » inversés en points d’exclamation (!) que l’on retrouve sur les panneaux destinés aux enfants dans l’exposition. Chaque année, un thème généraliste sera présenté sur une durée de neuf mois dans ce lieu intime (250m2 sur les 70 000m2 du Louvre). La première exposition permet d’explorer les mythes fondateurs et les grandes figures héroïques, d’Hercule à Dark Vador, grâce à la réunion de 70 œuvres, allant de la préhistoire à la création contemporaine. Deux Commissaires, spécialistes du XIXe siècle français : Dominique de Font-Réaulx, Conservateur général au musée du Louvre et directrice du musée national Eugène-Delacroix, et Frédérique Leseur, Sous-directrice du Développement des publics et de l’Education artistique sont à l’origine de sa conception et de sa scénographie. Par différentes voies (catalogue de l’exposition, interviews données à des journaux), elles ont justifié leur perspective en tant que chefs de projet. Elles ont voulu émerveiller les enfants, capter leur attention et rapprocher l’école du musée.

Continuer la lecture de Valorisation : compte rendu de l’exposition « Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador »