Archives de catégorie : Non classé

L’archéologie en bulles

Date. Du mercredi 26 septembre 2018 au 1er juillet 2019

Lieu. la petite galerie – Musée du Louvre

À  partir  du  26  septembre  2018,  la  Petite  Galerie  —  l’espace d’éducation artistique et culturelle du musée — , propose à son public une exposition qui fait dialoguer l’archéologie et la bande dessinée, art invité pour cette quatrième édition. Une centaine d’œuvres, une sélection de planches d’auteurs inspirés par l’archéologie (comme Jul, Enki Bilal, Nicolas de Crécy…) permettront au public de se glisser dans les pas des curieux, amateurs et archéologues, de découvrir fortuitement des «trésors», d’exhumer des objets enfouis à différentes époques, de les classer puis d’essayer de les interpréter.

Continuer la lecture de L’archéologie en bulles

Étranglé par les impôts mais faisant confiance au gouvernement ?

Date. jeudi 27 septembre 2018 18h-20h

Lieu. Maison de l’archéologie – Université Bordeaux Montaigne – Pessac

L’équilibre entre le fardeau fiscal et le bien-être en Égypte hellénistique

La documentation unique de l’Égypte hellénistique nous informe en détail sur le système fiscal complexe du pays et ses nombreuses taxes. Mais cette situation implique-t-elle que le fardeau fiscal était élevé et, dans l’affirmative, que la population était insatisfaite des politiques gouvernementales ?

A l’heure actuelle, le Danemark est l’un des pays dont la fiscalité est la plus élevée, mais d’après le World Happiness Report 2016, c’est là que les gens y sont le plus heureux. La recherche de Katelijn VANDORPE vise donc à mesurer, pour la première fois, le fardeau fiscal dans l’Égypte hellénistique et à découvrir ce que les contribuables en ont reçu en retour.

Plus de renseignements.

Les ports romains dans l’arc atlantique et les eaux intérieures

Date / lieu : 21-22 juin 2018 / Nantes, Salles Municipales MANU

Inscrit dans la continuité du colloque portant sur les ports situés dans l’espace méditerranéen antique : Narbonne et les systèmes portuaires fluvio-lagunaires (Montpellier, 2014), ce colloque organisé à Nantes est l’occasion de dresser un bilan de près d’un siècle de recherches pratiquées au contact de sites portuaires antiques établis cette fois dans l’espace atlantique et les eaux intérieures.

Cette manifestation – qui a pour objectif premier de réunir les principaux acteurs d’une archéologie portuaire romaine renouvelée – aura pour colonne vertébrale le site archéologique de Rezé (Loire-Atlantique), abordé dans le cadre d’un programme de recherche initié depuis 2005 sur la question du lien entre un quartier de la ville antique de Ratiatum et la Loire aujourd’hui éloignée. Les vestiges spectaculaires découverts dans ce contexte fluvio-maritime, à la transition des provinces de la Lyonnaise et de l’Aquitaine, invitent aujourd’hui à une relecture de la documentation ancienne (découvertes du XXe siècle : Rouen, Bourges-Lazenay, Les Mureaux…) et à un effort de synthèse sur la question des sites portuaires, de leurs équipements, de leurs activités et de leur évolution.

→ Source : https://ports-romains.sciencesconf.org/

Exposition « Aix en aquarelles »

Date / lieu : du 19 avril au 15 octobre 2018 / Aix, Musée du Vieil Aix

Jean-Marie Gassend propose à travers les aquarelles présentées dans cette exposition de redécouvrir le patrimoine urbain aixois.
L’artiste utilise des données archéologiques précises afin d’élaborer des hypothèses de restitution permettant au public d’imaginer la ville à différentes époques. En mêlant l’architecture antique d’un lieu à celle d’aujourd’hui, Jean-Marie Gassend réalise des « diachronies » pleines de charme.

Les aquarelles sélectionnées pour l’exposition sont entièrement « aixoises » allant pour l’Antiquité du Quartier des Prêcheurs au Forum et au théâtre romains ; pour l’époque moderne du Musée du Vieil Aix au Musée des Tapisseries en passant par le Pavillon Vendôme, la Bastide du Jas de Bouffan, et les proches environs d’Aix.

→ Source : http://www.aixenprovence.fr/Exposition-Aix-en-aquarelles

 

Formation à l’expertise en architecture antique

Date / lieu : 27-29 mars 2018 / Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne (Maison de la Recherche)

Objectifs

  • Former aux méthodes d’analyse de l’architecture antique (niveau international).

  • Renforcer les connaissances  théoriques (outillage et techniques antiques ; analyse des matériaux ; connaissance des styles).

  • Acquérir un vocabulaire technique bilingue (Français-Anglais) pour l’analyse et la description des techniques de construction et du bâti, permettant des interventions en France et à l’international.

  • Préparer la participation à des stages de terrain (Thasos, Samothrace, Égée du nord) dans le cadre du programme franco-américain (PUF) Architectural Networks in the Northern Aegean : Thasos, Samothrace, Ilion and the Formation of Hellenistic Design (2016-2019).

→ Source : http://architectureantique.u-bordeaux.fr/