Anthropologie de l’habitat romain

Date / lieu : 25-26 mai / Rome, École française de Rome

À l’heure où l’on s’interroge sur le lien social, sur l’influence de l’architecture dans les modes de vie et sur les relations entre les quartiers, la rencontre se propose d’aborder l’étude des « modes d’habiter » dans l’espace urbain à l’époque romaine.

C’est en suivant l’autorité de Vitruve, notamment, que les études sur l’habitat romain envisagent la maison essentiellement comme espace de représentation ou de mise en scène, en se focalisant sur la maison des élites et excluant de facto l’essentiel des habitations. Ces dernières années, la dénonciation des limites de la terminologie vitruvienne dans la dénomination des espaces de la domus et la structuration de l’espace domestique revient régulièrement sous la plume des chercheurs, mais sans que des alternatives pleinement satisfaisantes y aient été apportées. Deux axes principaux de recherche ressortent de la littérature scientifique actuelle : d’une part, les questions de planimétrie, de typologie, de dénomination des espaces, de juridiction (rapports entre droit romain et construction privée) : d’autre part, la place de la culture matérielle dans l’espace domestique et son rôle dans la définition de la fonction des espaces.

Télécharger le programme.

→ Source : École française de Rome.

Crédits image : Herculanum, Maison de Neptune et d’Amphitrite, modèle 3D ©ANR VESUVIA/Archéovision.

Les ports romains dans l’arc atlantique et les eaux intérieures

Date / lieu : 21-22 juin 2018 / Nantes, Salles Municipales MANU

Inscrit dans la continuité du colloque portant sur les ports situés dans l’espace méditerranéen antique : Narbonne et les systèmes portuaires fluvio-lagunaires (Montpellier, 2014), ce colloque organisé à Nantes est l’occasion de dresser un bilan de près d’un siècle de recherches pratiquées au contact de sites portuaires antiques établis cette fois dans l’espace atlantique et les eaux intérieures.

Cette manifestation – qui a pour objectif premier de réunir les principaux acteurs d’une archéologie portuaire romaine renouvelée – aura pour colonne vertébrale le site archéologique de Rezé (Loire-Atlantique), abordé dans le cadre d’un programme de recherche initié depuis 2005 sur la question du lien entre un quartier de la ville antique de Ratiatum et la Loire aujourd’hui éloignée. Les vestiges spectaculaires découverts dans ce contexte fluvio-maritime, à la transition des provinces de la Lyonnaise et de l’Aquitaine, invitent aujourd’hui à une relecture de la documentation ancienne (découvertes du XXe siècle : Rouen, Bourges-Lazenay, Les Mureaux…) et à un effort de synthèse sur la question des sites portuaires, de leurs équipements, de leurs activités et de leur évolution.

→ Source : https://ports-romains.sciencesconf.org/

Émission de radio : Antiquité

Émissions de radio de France Culture « La Fabrique de l’histoire », animée par Emmanuel Laurentin et diffusées du 4 au 7 juin 2018.

Lundi 4 juin 2018 : Rome et Sparte, cités antiques

Pour ouvrir notre semaine sur l’Antiquité, nous évoquerons les traits majeurs de l’évolution de la cité de Sparte du VIIIe au IVe siècle avant J.-C. d’un point de vue artistique, politique et social. Nous aborderons aussi la cité de Rome et l’histoire de l’apogée d’un empire « mondial ».

Pour écouter l’émission…

Continuer la lecture de Émission de radio : Antiquité

Des animaux dans la nature : images antiques et médiévales

Date / lieu : 15/16 juin 2018 / Paris, INHA (salle Vasari)

Dans le cadre du programme « Anthropologie et histoire comparée des images et du regard » portant sur le thème de la nature et du paysage, deux journées d’étude ont été organisées, l’une sur « le spectacle de la nature : regards grecs et romains » (2014) et sur « les dieux dans la nature : images grecques et romaines » (2015), publiées dans les Cahiers « Mondes Anciens » 9 [en ligne], 2017 : http://journals.openedition.org/mondesanciens/ Cette troisième rencontre s’intéressera à la manière dont les animaux sont représentés dans les images antiques et médiévales.

Télécharger le programme.

→ Source : Anhima.

Divines parures du Proche-Orient au monde méditerranéen dans l’Antiquité

Date / lieu : 12 juin / Paris, INHA (salle Peiresc)

La table ronde Divines parures, du Proche-Orient au monde méditerranéen dans l’Antiquité, explore les diverses manières dont les parures des dieux participent aux techniques du (faire) croire. En effet, ces parures sont à la fois des objets matériels, souvent luxueux, fabriqués par des artisans spécialisés, et les vecteurs d’un langage symbolique qui exprime l’identité, les pouvoirs et la sacralité des divinités, dans toute la diversité de leurs formes (statues, représentations imagées, personnages mythologiques, etc). Davantage que des signes, les parures des dieux sont aussi les points de concentration des pouvoirs divins. Ces parures participent-elles à la construction, non seulement de l’image de la divinité, mais aussi de son incarnation dans le monde des hommes ? Les résultats obtenus pour le Proche-Orient et le monde Méditerranéen seront comparés, afin de percevoir les traits communs et les différences de la conception du divin dans ces deux espaces géographiques connectés.

Télécharger le programme de la table-ronde.

→ Source : Anhima.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes