Archives par mot-clé : Athènes

Public Spending in Democratic Athens: 200 Years after August Böckh

La Revue des Études Anciennes invite David Pritchard (chercheur- Institut d’études avancées de Strasbourg) pour une conférence en anglais, mercredi 23 mars 2018 à 18h (salle des thèses de la Maison de la recherche – Université Bordeaux Montaigne).

Cette conférence présente le calcul des dépenses publiques de l’Athènes antique. Les festivals, la politique et la guerre constituaient l’essentiel des activités publiques de cette démocratie directe, et le débat fait rage au sujet des sommes exactes qui y étaient engagées. Les historiens ne parviennent pas à s’accorder sur le poste budgétaire principal voté par le dēmos (« peuple ») : les festivals ou la guerre ? Ils s’interrogent sur la manière dont les Athéniens classiques finançaient leur démocratie, un débat qui remonte au premier ouvrage sur les finances publiques d’Athènes.

Continuer la lecture de Public Spending in Democratic Athens: 200 Years after August Böckh

La naissance du sentiment

Kervéan (J.-Fr.), La naissance du sentiment. – Paris : Éditions Robert Laffont, 2017. – 378 p. – ISBN  : 978.2.221.19310.5. 

Le nom de Jean-François Kervéan n’est certainement pas inconnu, aussi bien des lecteurs que des téléspectateurs. Journaliste, chroniqueur et critique littéraire, il est également l’auteur de plusieurs romans couronnés pour certains d’entre eux d’un prix, le dernier en date ayant été attribué en 2015 pour Animarex, ouvrage consacré à la jeunesse amoureuse de Louis XIV.

Continuer la lecture de La naissance du sentiment

L’énigme grecque. Histoire d’un miracle économique

Ober (J.), L’énigme grecque. Histoire d’un miracle économique (VIe-IIIe siècle avant J.-C.). – Préface de P. Ismard (trad. française) – Paris : La Découverte, 2017. – 450 p. : bibliogr., index, fig. – (Hors collection Sciences Humaines). – ISBN : 978.2.7071.8904.2.

Un livre de Josiah Ober passe rarement inaperçu. En effet, de tous les grands hellénistes américains, il est sans doute l’un des mieux connus, notamment pour ses travaux qui ont profondément renouvelé notre regard sur la démocratie athénienne. Le temps était peut-être venu, pour ce professeur de Stanford, âgé aujourd’hui de 64 ans, de proposer une vaste synthèse : c’était jadis le passage presque obligé pour les grands historiens, une fois la maturité dépassée, que de tenter l’exercice, comme une sorte de grand œuvre venant parachever toute une vie de recherches. C’est devenu beaucoup plus rare, aujourd’hui, du fait de l’immensité des connaissances nécessaires pour embrasser des sources (littéraires mais surtout archéologiques et épigraphiques) de plus en plus nombreuses et une bibliographie quasi infinie. C’est donc tout le mérite de Josiah Ober que de tenter cette aventure (grecque) avec la même audace qu’il avait mise dans ses autres ouvrages qui ont vivifié les études classiques. Car, loin d’être une histoire factuelle du monde grec entre le VIe et le IIIe siècle avant J.-C., ni même une synthèse sur la civilisation hellénique, ce livre se présente d’abord comme une démonstration rigoureuse s’appuyant sur les concepts les plus récents des sciences sociales, de vastes bases de données quantitatives, la modélisation politique et économique, les disciplines de l’écologie et, même, un serious game (« Le jeu du roi, de la cité et de l’élite », dans l’annexe II).

Continuer la lecture de L’énigme grecque. Histoire d’un miracle économique

« Les Grecs et les autres ». Entretien avec Corinne Bonnet

La question en histoire ancienne du concours ENS-BEL 2018 porte sur les relations entre les Grecs et leurs voisins. Étudier les Grecs et les autres revient à s’intéresser entre autres aux rapports, pacifiques ou belliqueux, entretenus par deux groupes et de percevoir des aspects sociaux et culturels de ces échanges. Interrogeons Corinne Bonnet, professeur à l’Université Toulouse – Jean Jaurès sur ces questions.

Continuer la lecture de « Les Grecs et les autres ». Entretien avec Corinne Bonnet

Portrait d’Hadrien au Musée de l’Acropole

Date / lieu : du 15 janvier au 31 mars 2017 / Athènes, Musée de l’Acropole

Le Musée de l’Acropole célèbre les 1900 ans depuis l’ascension au trône du grand empereur romain Hadrien, qui à cette occasion, et pour rendre  hommage à l’empereur hellénophile, organise la présentation d’un portrait de l’empereur retrouvé à l’avenue Syngrou dans les années 30. Elle est accompagnée d’une production vidéo qui présente le grand projet de construction de l’empereur pour la ville d’Athènes au IIe siècle après J.-C.

→ Source : Musée de l’Acropole.

Crédits image : portrait d’Hadrien. © Musée de l’Acropole.