Archives par mot-clé : Gaule romaine

Histoire dessinée de la France. Tome 2 : L’enquête gauloise. De Massilia à Jules César

Brunaux (J.-L.), Nicoby, Histoire dessinée de la France. Tome 2 : L’enquête gauloise. De Massilia à Jules César. – Paris : La Découverte, 2017. – ISBN : 979.10.92530.41.4.

L’enquête gauloise, composée de cases et de planches, n’est pas exactement une « bande dessinée » mais une « histoire dessinée », comme cela est mentionné sur la couverture. Il s’agit du deuxième titre de la série « L’histoire dessinée de la France », après La balade nationale, qui a reçu un accueil enthousiaste et mérité. Partant du même principe, un dessinateur, Nicoby, fait équipe avec un historien, Jean-Louis Brunaux, spécialiste incontesté de la période gauloise. Alors que le premier tome était constitué de deux parties distinctes, l’une consacrée à la BD, l’autre reprenant de façon plus développée les aspects historiographiques, le deuxième volume est plus découpé. Il est composé de six chapitres, signalés par des couleurs différentes, dans lesquels alternent des planches de bande dessinée et des pages informatives, signalées par des hachures. L’inconvénient de cette présentation est d’interrompre le récit, qui semble davantage être un prétexte à présenter des connaissances historiques qu’une réelle fiction, comme cela était le cas dans le premier tome.

Continuer la lecture de Histoire dessinée de la France. Tome 2 : L’enquête gauloise. De Massilia à Jules César

L’artisanat à l’époque gallo-romaine

Gonzales (A.), Tirologos (G.), L’artisanat à l’époque gallo-romaine. Les ateliers d’Epomanduodurum. DVdrom. – Besançon : Presses universitaires de Franche-Comté, 2017. – (Institut des sciences et techniques de l’Antiquité ISTA). – ISBN : 978.2.84867.592.3.

Les Presses universitaires de Franche-Comté ont sorti en 2017 un DVD intitulé « L’artisanat à l’époque gallo-romaine, les ateliers d’Epomanduodurum » dans leur collection Institut des sciences et techniques de l’Antiquité (ISTA). Ce DVD, réalisé avec le soutien de la Région Franche-Comté, du Pays de Montbéliard Agglomération et du Département du Jura, a été conçu comme un outil pédagogique et comme un support de valorisation du territoire régional par Antonio Gonzales, professeur d’Histoire romaine à l’Université de Franche-Comté et directeur de l’ISTA, et par Georges Tirologos, Ingénieur d’études à l’ISTA. Il est ainsi adressé à un large public intéressé par l’histoire du monde romain ou par les richesses du patrimoine local. Le DVD se compose d’un film de 32 minutes et d’un livret de sept pages.

Continuer la lecture de L’artisanat à l’époque gallo-romaine

« La Dolce Villa. Vivre à la romaine dans les campagnes du nord de la Gaule »

Date / lieu : du 18 novembre 2016 au 21 mai 2017 / Louvres, musée Archéa

La bataille d’Alésia en 52 avant J.-C. marquerait la fin brutale d’une civilisation gauloise, au profit d’une nouvelle culture romaine. Or l’archéologie révèle une réalité bien plus nuancée. Les élites gauloises notamment adoptent progressivement un mode de vie « à la romaine » et le revendiquent dès cette époque tout en conservant et adaptant certaines traditions et techniques gauloises. Les villas gallo-romaines sont une des manifestations les plus spectaculaires de cette transformation. À la fois grandes exploitations agricoles et résidences de campagne parfois luxueuses, elles reflètent l’identité de cette nouvelle classe politique.

Continuer la lecture de « La Dolce Villa. Vivre à la romaine dans les campagnes du nord de la Gaule »

Actualités : exposition « Premières villes de l’Ouest »

Date / lieu : du 30 avril 2016 au 31 mars 2017 / Jublains, Musée archéologique départemental de Jublains

À quand remontent les premières villes ? Les Gallo-Romains nous ont laissé Jublains, mais les Gaulois avant eux avaient déjà créé des villes, petites bourgades commerçantes ou capitales de cité. Ces villes gauloises, toutes de bois et de terre, n’ont pratiquement pas laissé de traces. Et pourtant nous sommes loin du village d’Astérix !

En 2009, le site de Moulay était redécouvert. On connaissait depuis longtemps à cet emplacement un petit bourg gaulois de 12 ha, dont le rempart est encore bien visible dans le village actuel. Mais des fouilles menées par l’Inrap de 2009 à 2011 nous ont appris qu’il s’agissait en fait d’une ville bien organisée de plus de 130 ha, soit l’une des dix plus grandes de Gaule.

Continuer la lecture de Actualités : exposition « Premières villes de l’Ouest »

Ressources : base de données « Sculptures de la Gaule romaine »

Dans le domaine de la sculpture antique, Danièle Terrer (Centre Camille Jullian, CNRS, Université de Provence, http://sites.univ-provence.fr/ccj/) a répertorié l’ensemble des sculptures sur pierre de la Gaule narbonnaise et de la Lyonnaise, et fournit ce repérage sur le web. Le projet relève du CNRS, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, de l’Université de Provence et il s’enrichit des collaborations de nombreux musées du Sud de la France et de musées étrangers ; la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine a collaboré pour l’exploitation de fonds d’archives. Cette base de données est constituée en synergie avec les travaux de recherche : elle intègre la publication ancienne d’Emile Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine, Paris 1947-1966 et sert à la gestion documentaire du programme Nouveau Recueil d’Espérandieu de l’Académie, dirigé par Henri Lavagne, qui a permis la publication des collections de sculptures de Vienne et de Lyon et la publication en cours des sculptures de l’ensemble de la Gaule romaine.

Objectifs
La base de données, à la différence des livres, ne fournit pas le raisonnement interprétatif, mais un catalogue des oeuvres. Les notices sont rédigées en français et réparties dans deux bases séparées, le nouvel inventaire (Nesp) et celui d’Espérandieu (RBR), de ce fait consultable en ligne, avec un renvoi entre les deux parties. Dans la base, l’illustration photographique est riche, exploitant tous les supports disponibles : numérisations des publications, campagnes photographiques dans les musées, plaques de verre d’Espérandieu numérisées et indexées.

Exemples de recherches d’information
L’interrogation du sujet  » Auguste  » indique 33 notices, dont par exemple deux têtes masculines, l’une trouvée et conservée à Arles, datée entre le Ier s. av. et le Ier s. ap. J.-C. et identifiée comme Octave-Auguste (F. Salviat) ou Marcellus (J.-Ch. Balty), l’autre tête découverte à Vienne, datée du Ier s. ap. J.-C. et d’un tout autre style. Ne pas oublier le bouton galerie pour consulter les images, vues d’ensemble et détails, ainsi que le bouton bibliographie. Au-delà des « représentations officielles », on trouve les statues des divinités, des héros de la mythologie, des animaux, des personnages de la vie quotidienne, comme l’athlète ou la danseuse. Les images sont exportables (clic droit de la souris sur l’image).

Projets
Cet outil est conçu pour répondre à de très nombreuses questions de spécialistes et il s’ouvre à un public d’élèves et d’étudiants en proposant des fiches pédagogiques sur les personnages et sur l’histoire de l’art. Après le rôle documentaire, le projet vise une autre perspective en collaboration avec le CEA LIST, l’aide de l’ordinateur dans l’identification des personnages, à l’aide d’algorithmes de reconnaissance des formes qui seront appliqués à des séries de portraits, disponibles en ronde bosse.

Crédits image : image d’entrée du site internet Sculptures de la Gaule romaine.