Archives par mot-clé : habitat

Anthropologie de l’habitat romain

Date / lieu : 25-26 mai / Rome, École française de Rome

À l’heure où l’on s’interroge sur le lien social, sur l’influence de l’architecture dans les modes de vie et sur les relations entre les quartiers, la rencontre se propose d’aborder l’étude des « modes d’habiter » dans l’espace urbain à l’époque romaine.

C’est en suivant l’autorité de Vitruve, notamment, que les études sur l’habitat romain envisagent la maison essentiellement comme espace de représentation ou de mise en scène, en se focalisant sur la maison des élites et excluant de facto l’essentiel des habitations. Ces dernières années, la dénonciation des limites de la terminologie vitruvienne dans la dénomination des espaces de la domus et la structuration de l’espace domestique revient régulièrement sous la plume des chercheurs, mais sans que des alternatives pleinement satisfaisantes y aient été apportées. Deux axes principaux de recherche ressortent de la littérature scientifique actuelle : d’une part, les questions de planimétrie, de typologie, de dénomination des espaces, de juridiction (rapports entre droit romain et construction privée) : d’autre part, la place de la culture matérielle dans l’espace domestique et son rôle dans la définition de la fonction des espaces.

Télécharger le programme.

→ Source : École française de Rome.

Crédits image : Herculanum, Maison de Neptune et d’Amphitrite, modèle 3D ©ANR VESUVIA/Archéovision.

L’habitat antique de Lugdunum

Date / lieu : 23 septembre / Lyon

Programme

8h30 – 9h Accueil et café

9h – 9h30 E. Dumas, H. Wurmser (USR 3155 IRAA) : Introduction

9h30 – 10h E. Hofmann (S.A.V.L.) : Les domus de l’Antiquaille : un aperçu de l’urbanisation antique des pentes de la colline de Fourvière : Lyon 5e arrondissement

10h – 10h30 G. Maza, Y. Teyssonneyre (Evéha) : Constitution, organisation et structuration de l’habitat au Haut-Empire sur le site du 11-13 Rue Roquette à Lyon-Vaise

10h30 – 11h Discussions et pause

11h – 11h30 E. Dumas (Lyon 2 – IRAA) : Habiter sub urbe à Lyon

11h30 – 12h B. Clément (Archeodunum / UMR5138 ArAr) : Les habitats modestes de la colonie de Lyon : formes, architecture et décoration

Continuer la lecture de L’habitat antique de Lugdunum

Actualités : table ronde « Routes, fleuves et habitat groupé au coeur des Balkans »

Date / lieu : 25 novembre 2016 / Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, Maison de l’archéologie

Dans la continuité de la table ronde sur la route romaine et médiévale  (15 novembre 2016) et des tables rondes précédentes de Bordeaux et de Belgrade réunissant chercheurs serbes et français,  cette rencontre porte  sur la complémentarité de la route et du fleuve dans l’Antiquité, sur le rapport entre eux et l’habitat groupé (villes ou agglomérations secondaires) et sur différentes approches actuelles des axes fluviaux, en confrontant des expériences balkaniques et aquitaniques.

Télécharger le programme.

Crédits image : affiche de la table ronde, voir le site des organisateurs.

Actualités : « Les Nocturnes du Plan de Rome : L’habitat populaire à Rome »

Date / lieu : 2 mars 2016 / Caen, Université de Caen Basse-Normandie

On distingue deux types d’habitats principaux dans la Rome ancienne : la domus ou hôtel particulier et l’insula, l’immeuble d’habitation collectif (les Régionnaires recensent 1800 domus pour 45 000 insulae). Dans le monde romain, les insulae ne sont attestées de façon sûre qu’à Rome et à Ostie. Il semble y en avoir eu également à Alexandrie et à Constantinople. Les insulae sont apparues tôt dans l’urbanisme de Rome et qui s’y sont largement développées à cause de l’accroissement de la population. Rome est en effet un cas tout à fait particulier : c’est une mégapole. Du point de vue de la superficie, c’est une très grande ville pour l’Antiquité : elle couvre 1800 ha lors de son extension maximale au IVe siècle p.C. Or sa population est estimée à 1 000 000 d’habitants à l’apogée. La densité était donc très importante pour une raison facile à comprendre: en l’absence de moyens de transports rapides, tous les habitants devaient être le plus près possible du centre. La ville s’est donc construite en hauteur.

Crédits image : © Les Nocturnes du Plan de Rome.