Archives par mot-clé : habitat

Glorifier les hommes, honorer les dieux

Date. Mardi 26 Mars 2019 de 17h30 à 19h30

Lieu. Maison de la recherche – Université de Lille – Villeneuve d’Ascq

Glorifier les hommes, honorer les dieux : enjeux, stratégies et résultats préliminaires de la Mission Anavlochos en Crète Florence Gaignerot-Driessen (Laboratoire Archéorient, Lyon)

L’ Anavlochos est un petit massif montagneux de Crète orientale qui fut principalement occupé entre le XIIe s. et le VIIe s. av. n. è. La prospection (2015-2016) et les fouilles qui y ont été entreprises par l’École française d’Athènes depuis 2017 ont permis de clarifier la nature, l’étendue et la chronologie de cette occupation. L’objectif de cette conférence est d’exposer les enjeux et les stratégies suivis par la mission pour aborder l’exploration du massif et de présenter les premiers résultats obtenus dans l’habitat, le cimetière et les espaces cultuels identifiés. L’examen des pratiques cultuelles et funéraires révèle en particulier comment une communauté crétoise du Premier Âge du Fer a su articuler déférence envers les dieux et révérence envers les hommes pour se structurer socialement et politiquement.

Source. Halma

Compte rendu d’exposition – Habiter en Aquitaine dans l’Antiquité

Cette exposition, ayant pour thématique l’habitat et le mode de vie antique dans l’Aquitaine romaine, est le résultat d’un projet collaboratif pluridisciplinaire mené par Catherine Petit-Aupert (Université Bordeaux Montaigne-Ausonius), auquel ont participé de nombreux historiens, archéologues et bénévoles. Présentée en premier lieu à l’Archéopôle d’Aquitaine, du 3 juillet au 21 décembre 2018, cette exposition itinérante décrit, à travers de multiples panneaux explicatifs, les changements introduits par la conquête romaine dans la façon de vivre des habitants de l’Aquitaine méridionale (entre Garonne et Pyrénées), de l’Âge du Fer à l’Antiquité tardive.

Continuer la lecture de Compte rendu d’exposition – Habiter en Aquitaine dans l’Antiquité

Habiter en Aquitaine dans l’Antiquité

Date / lieu : 2 juillet / Pessac, Université Bordeaux Montaigne

Cette journée d’études clôture le programme de recherche Région Nouvelle-Aquitaine « Habiter en Aquitaine dans l’Antiquité : de la Tène finale à l’Antiquité tardive » coordonné par C. Petit-Aupert (Université Bordeaux Montaigne-UMR 5607 Ausonius). Bien qu’il soit centrée sur la période gallo-romaine, ce programme s’inscrit dans un cadre chronologique plus large (IIe s. av. J.-C. – VIIe siècle après J.-C.), afin de mieux comprendre les modifications introduites par la conquête romaine qui impose progressivement une nouvelle façon de vivre, l’habitat reflétant ces changements politiques, sociaux et culturels. Il s’agit enfin de mieux saisir les formes de l’habitat antique au début du Moyen Âge. Cette recherche a pris en compte, pour la première fois sur une zone géographique aussi vaste (entre Garonne et Pyrénées), toutes les données archéologiques, issues de fouilles programmées ou préventives, de prospections pédestres ou aériennes, publiées ou inédites. Cette rencontre présentera certains aspects novateurs mis en lumière par les membres de l’équipe. Elle s’articulera autour de plusieurs thématiques : dynamiques du peuplement ; habitats urbains et ruraux et leur évolution ; décors de ces habitats ; productions et consommation.

Télécharger le programme.

→ Source : Ausonius.

Habiter en Aquitaine dans l’Antiquité

Date / lieu : du 3 juillet au 21 décembre 2018 / Pessac, Archéopôle

Cette exposition itinérante présente les résultats d’un projet de recherche pluridisciplinaire, consacré à l’habitat en Aquitaine méridionale (entre Garonne et Pyrénées) dans l’Antiquité. Porté par Catherine Petit-Aupert (Université Bordeaux Montaigne-Ausonius), le programme a fédéré des historiens et des archéologues – dont de nombreux bénévoles –, et impliqué plusieurs institutions : CNRS, Ministère de la Culture, Collège de France, Universités de Pau et des Pays de l’Adour ; de Toulouse Jean Jaurès ; de Rennes 2 ; de Paris I Panthéon Sorbonne et de Bretagne Occidentale, ainsi que des opérateurs d’archéologie préventive publics (Inrap ; Centre archéologie préventive, Bordeaux Métropole) et privé (HADES). Il a bénéficié principalement d’un financement de la Région Nouvelle-Aquitaine.

→ Source : Ausonius.

Anthropologie de l’habitat romain

Date / lieu : 25-26 mai / Rome, École française de Rome

À l’heure où l’on s’interroge sur le lien social, sur l’influence de l’architecture dans les modes de vie et sur les relations entre les quartiers, la rencontre se propose d’aborder l’étude des « modes d’habiter » dans l’espace urbain à l’époque romaine.

C’est en suivant l’autorité de Vitruve, notamment, que les études sur l’habitat romain envisagent la maison essentiellement comme espace de représentation ou de mise en scène, en se focalisant sur la maison des élites et excluant de facto l’essentiel des habitations. Ces dernières années, la dénonciation des limites de la terminologie vitruvienne dans la dénomination des espaces de la domus et la structuration de l’espace domestique revient régulièrement sous la plume des chercheurs, mais sans que des alternatives pleinement satisfaisantes y aient été apportées. Deux axes principaux de recherche ressortent de la littérature scientifique actuelle : d’une part, les questions de planimétrie, de typologie, de dénomination des espaces, de juridiction (rapports entre droit romain et construction privée) : d’autre part, la place de la culture matérielle dans l’espace domestique et son rôle dans la définition de la fonction des espaces.

Télécharger le programme.

→ Source : École française de Rome.

Crédits image : Herculanum, Maison de Neptune et d’Amphitrite, modèle 3D ©ANR VESUVIA/Archéovision.