Archives par mot-clé : monde romain

Atelier de formation en numismatique du monde romain

Date / lieu : du 3 au 5 octobre 2017 / Paris, EPHE & UMR 8210-AnHiMA, BNF-Département des monnaies, médailles et antiques, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Date limite de candidature : 25 septembre 2017

Du 3 au 5 octobre 2017, sera organisé un atelier de formation en numismatique. Cette initiative est motivée par la difficulté pour les étudiants et chercheurs de trouver des formations de numismatique accélérées dans la majorité des établissements universitaires. Or la numismatique, fondée sur une documentation sérielle et abondante, est une discipline qui se prête à de multiples éclairages qu’il s’agisse de l’histoire politique, économique ou encore culturelle. Elle est essentielle à notre connaissance de l’Antiquité, aussi bien en histoire qu’en archéologie.

Télécharger l’appel complet.

Pratiques du grec dans l’épigraphie de l’Occident (Contextes – Origines – Pratiques culturelles)

Date / lieu : 22-24 juin 2017 / Autun,  Evéché (Auditorium St-Rhétice)

XXIIe Rencontre franco-italienne sur l’épigraphie du monde romain :
rencontre organisée par François Chausson (Paris 1), Antony Hostein (EPHE), Yannick Labaune (Ville d’Autun) et Benoît Rossignol (Paris 1).

Télécharger le programme.

→ Source : Anhima.

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.

Appel à candidature : Epigraphie, économie et commerce dans le monde romain

Date / lieu : du 4 au 8 septembre 2017 / Montpellier

Date limite d’envoi : 31 mai 2017

Sous le patronage du comité des rencontres franco-italiennes sur l’épigraphie du monde romain, est organisé par le Labex ARCHIMEDE-Université de Montpellier, l’Université de Poitiers et l’École française de Rome, du 4 au 8 septembre 2017 le deuxième atelier de formation avancée en épigraphie. Cette initiative est partie du constat de la difficulté de dispenser des cours d’épigraphie de niveau confirmé dans les universités françaises et italiennes. En dehors de quelques lieux privilégiés, l’offre se limite à une initiation à cette discipline pourtant essentielle à notre connaissance de l’Antiquité, tant en histoire qu’en archéologie.

→ Source : École française de Rome.

Crédits image :

Ressources : PETRAE Programme d’Enregistrement, Traitement et Reconnaissance Automatique en Epigraphie

La base PETRAE est un système d’enregistrement des inscriptions latines et grecques mis au point à l’Institut Ausonius, qui recueille les textes épigraphiques de différentes régions où travaillent ses chercheurs et leurs collaborateurs.

Chaque fiche présente le texte de l’inscription en version majuscule et minuscule, accompagné des métadonnées sur tous les aspects du monument : support, fragments, champs épigraphiques et éléments du texte (datations, paléographie, apparat critique, traduction, remarques).

Les fiches sont reliées aux index et à la bibliographie générale et présentent une documentation graphique importante. Les rubriques numériques et à mot clefs accompagnent d’autres à rédaction libre.

La base PETRAE réunit les inscriptions sous format P.E.T.R.A.E. (Exemple de fiche PETRAE) et comporte deux parties :

  • les inscriptions publiées : accessibles à tous. Elles ont fait l’objet d’une publication (livre ou article). Classées par leur lieu de découverte, ces inscriptions constituent actuellement 13 corpus.
  • les inscriptions en cours d’étude : accessibles uniquement aux personnes inscrites sur le site, c’est-à-dire aux épigraphistes et aux papyrologues. Elles ne sont pas encore publiées.

Chaque fiche présente donc des données récentes et validées par les chercheurs qui la signent (Équipe PETRAE).

Crédits image : logo du programme PETRA.

Actualités : colloque « L’esprit des lieux : mémoire, toponymie et patrimoine dans le monde romain »

Date / lieu : 7-8 octobre 2016 / Paris, INHA (salle Vasari)

Rejoignant ce que les géographes ont naguère appelé géosymbole, tel que le définissait par exemple J. Bonnemaison, à savoir « un lieu, un itinéraire, une étendue qui, pour des raisons religieuses, politiques ou culturelles, prend, aux yeux de certains peuples et groupes ethniques, une dimension symbolique qui les conforte dans leur identité », il s’agit de s’attacher à la mémoire des lieux, à leur esprit, leur « génie » si l’on veut.

Continuer la lecture de Actualités : colloque « L’esprit des lieux : mémoire, toponymie et patrimoine dans le monde romain »