Archives par mot-clé : monnaie

Sensualité et sexualité en numismatique

Date / lieu : 2 décembre 2017 / Paris, Bibliothèque nationale de France

La Bibliothèque nationale de France et la Société française de Numismatique organisent le samedi 2 décembre 2017 une journée d’étude dédiée à la sensualité et à la sexualité en numismatique. Cette thématique s’inscrit dans le renouvèlement des sciences historiques et sociales, notamment l’histoire des sensibilités et les études de genre. Objets certes à la mode, ils n’ont cependant pas épuisé toutes les sources disponibles. Ainsi les objets monétiformes, dans leur matérialité, dans une vaste Europe méditerranéenne de l’Antiquité (le matin) aux époques médiévales et modernes (l’après-midi), seront abordés sous cet angle, permettant un croisement disciplinaire, géographique et chronologique inédit.

Le nombre de places étant limité à 50, merci de s’inscrire par courriel à sfnum@hotmail.fr

→ Source : L’Antiquté à la Bnf.

Crédits image : Statère d’argent de Thasos (Thrace), Ve siècle av. J.-C. (BnF, MMA, 1973.1.3)

Atelier de formation en numismatique du monde romain

Date / lieu : du 3 au 5 octobre 2017 / Paris, EPHE & UMR 8210-AnHiMA, BNF-Département des monnaies, médailles et antiques, Musée Carnavalet-Histoire de Paris

Date limite de candidature : 25 septembre 2017

Du 3 au 5 octobre 2017, sera organisé un atelier de formation en numismatique. Cette initiative est motivée par la difficulté pour les étudiants et chercheurs de trouver des formations de numismatique accélérées dans la majorité des établissements universitaires. Or la numismatique, fondée sur une documentation sérielle et abondante, est une discipline qui se prête à de multiples éclairages qu’il s’agisse de l’histoire politique, économique ou encore culturelle. Elle est essentielle à notre connaissance de l’Antiquité, aussi bien en histoire qu’en archéologie.

Télécharger l’appel complet.

A Linked Open World: Alexander the Great, Transnational Heritage and the Semantic Web

Date / lieu : 3 et 4 avril 2017 / Oxford, New College

La conférence s’inscrit dans le cadre du projet Oxford-Paris Alexander (OPAL), initiative conjointe de la Bibliothèque nationale de France et de l’Ashmolean Museum d’Oxford financée par le Labex les Passés dans le Présent et l’Arts and Humanities Research Council. Dirigé par le Frédérique Duyrat et le Professeur Andrew Meadows, OPAL explore les possibilités offertes par le web de données et le web sémantique pour préserver et rendre disponible le patrimoine physique du monnayage émis au nom d’Alexandre le Grand, un phénomène unique induisant de profondes transformations pour une aire géographique allant des Balkans modernes à l’Afghanistan.

→ Source : carnet de recherche de la BNF.

Defacing the past damnation and desecration in imperial Rome

Date / lieu : 16 octobre 2016 au mai 2017 / Londres, British Museum

Comme beaucoup de dirigeants, empereurs romains ont utilisé des inscriptions, des sculptures et des pièces de monnaie pour projeter leur autorité. Mais l’image impériale pourrait être outragée et renversée pour des raisons politiques et religieuses. La mémoire d’empereurs romains et d’officiels de haut rang pouvait être officiellement condamnée après que leur mort par un processus nommé « damnatio memoriae« , signifiant que la mémoire d’une personne a été attaquée et effacée en grande partie. C’était particulièrement vrai si les dirigeants ont été renversés ou exécutés. Leurs noms ont été effacés et leurs portraits endommagés. Les images impériales ont été aussi mutilées et détruites par Rome.

→ Source : British Museum.

Crédits image : médaillon en alliage de cuivre montrant le buste effacé de l’empereur romain Commode.  Monnaie frappée à Rome, en 191 de notre ère. © British Museum.

Ressources : HNO Historia Numorum Online

Historia Numorum Online a pour objectif d’enregistrer et de publier tous les types et les variétés des pièces de monnaie frappées avant la période romaine (c. 650-30 BCE). Le premier volume sera consacré à la Carie et est supporté par un financement de deux ans par le Laboratoires des des Sciences Archéologiques de Bordeaux (LaScArBx).

Le volume sur la Carie va être achevé d’ici à la fin de 2017 et devrait inclure environ 9000 pièces de monnaie. Une publication de papier devrait suivre prochainement l’achèvement de la base de données en ligne. On espère que de nouveaux volumes seront entrepris par les spécialistes d’autres régions.

Crédits image : logo de la base de données