Archives par mot-clé : Rome

Atlas de Rome et des barbares, IIIe-VIe siècle. La fin de l’Empire romain en Occident

Inglebert (H) et Levasseur (C), Atlas de Rome et des barbares, IIIe-VIe siècle.La fin de l’Empire romain en Occident. (2e édition) Paris: Autrement, 2018. 98p. – ISBN : 9782746750562

Crédit image. Première de couverture – éditions Autrement

Les éditions Autrement rééditent l’Atlas de Rome et des barbares, IIIe-VIe siècle. La fin de l’Empire romain en Occident par H. Inglebert et, pour la cartographie, Cl. Levasseur, 2018 (1ère éd. 2009). Il s’agit en fait d’un « essai » avec plus de 100 cartes et infographies à l’usage du grand public mais utile aussi pour les spécialistes. C’est sa conception qui en fait l’originalité : l’association entre un texte dense et structuré et des cartes qui privilégient une information sélective et hiérarchisée ; de courtes citations de sources anciennes (verbatim) jalonnent la lecture.

Continuer la lecture de Atlas de Rome et des barbares, IIIe-VIe siècle. La fin de l’Empire romain en Occident

L’Égypte et l’économie impériale romaine

Date. Mercredi 13 et Jeudi 14 Mars 2019

Lieu. Salle des directeurs – Maison de l’archéologie – Université Bordeaux Montaigne

Le projet PATRIMONIVM, financé par l’ERC pour la période 2017-2022, se propose de réaliser la première étude globale et multidisciplinaire du rôle politique, social et économique des propriétés des  empereurs romains de Octavien/Auguste à Dioclétien (44 av. – 284 ap. J.-C.) à partir d’une base documentaire complète pour la totalité du monde romain.

Dans le cadre du projet, un cycle de six ateliers thématiques abordera les enjeux méthodologiques et les problématiques liées aux principales sources documentaires du patrimonium Caesaris. Le cinquième atelier aura lieu à l’Université Bordeaux Montaigne les 13-14 mars 2019 et sera consacré aux propriétés impériales et à l’économie de l’Égypte romaine.

Programme et plus d’informations. Ausonius

Minus. La petite enfance en Grèce et à Rome

Senard (C) et deCourcel (L), Minus. La petite enfance en Grèce et à Rome.  Paris : Les Belles Lettres, 2019. – 366 p. – ISBN : 978-2-251-44891-6

Crédit image. Première de couverture – Les Belles Lettres

Les textes réunis dans ce recueil ont pour finalité de dessiner le tableau de la petite enfance en Grèce et à Rome. Publiés et commentés par Charles Senard, docteur en études latines, et par Louise de Courcel, anthropologue, ils sont extraits de sources variées, d’Homère à un auteur chrétien comme Procope, daté du VIe siècle de notre ère. L’ouvrage débute par un entretien avec Diane Drory, psychologue et psychanalyste, riche de quarante ans d’expérience et auteur de nombreux ouvrages sur le traitement de la petite enfance. Les trois cartes qui suivent le dialogue portent des noms latins, avec une « Méditérranée » mal orthographiée ! Elles ne sont là qu’à titre indicatif, car elles ne sont mises en relation à aucun moment avec les extraits choisis.

Continuer la lecture de Minus. La petite enfance en Grèce et à Rome

reconstruire/restaurer rome

Reconstruire/ restaurer Rome. La rénovation des bâtiments et des espaces de la ville comme politique urbaine, de l’Antiquité à nos jours.

Date butoir. 1er février 2019

Date du colloque. 30-31 octobre 2019

Lieu. Rome – École française de Rome, SapienzaUniversità di Roma

Partout dans Rome, les monuments sont couverts d’inscriptions, antiques ou modernes, qui ne rapportent pas uniquement le nom de leur constructeur, mais célèbrent leur restauration. À l’image de Sixte IV, les papes urbanistes du Quattrocento et du Cinquecento se sont présentés avant tout comme des restaurateurs, quand bien même ils modernisaient la ville. Ce n’est pas une spécificité de la Renaissance: les empereurs antiques se voulaient déjà des reconstructeurs, tels Auguste réparant tous les temples délabrés de la Ville d’après les Res Gestaeou Septime Sévère, Restitutor Vrbis d’après son monnayage.Sans multiplier les exemples, il semble que Rome soit une ville qu’il faille sans cesse restaurer, reconstruire, faire renaître. Dans la veine des études sur le patrimoine et la mémoire dans l’espace urbain, sur la résilience des villes après des catastrophes, de plus en plus d’historiens s’intéressent à la question de la restauration. Cette rencontre a pour but d’étudier comment, durant toute l’histoire de Rome, de l’Antiquité au XXIe siècle, les notions de restauration ou de reconstruction on tété à la fois un moteur de l’urbanisme romain, un programme politique des pouvoirs publics et un idéal partagé ou non par les différents acteurs de la ville.

Continuer la lecture de reconstruire/restaurer rome