Archives par mot-clé : théâtre

Mythologie, le destin de Persée

Date. Du mardi 13 au samedi 17 novembre 2018

Lieu. Théâtre national de Bordeaux

Avec deux comédiens et un dispositif minimaliste, Laurent Rogero donne vie sous nos yeux, à travers l’édifiante quête initiatique de Persée, à tout un pan de la mythologie grecque.

Persée fut l’un des mythes les plus populaires de la Grèce antique. Sophocle, Eschyle et Euripide, les plus grands dramaturges antiques, auraient à eux trois écrit près de huit pièces autour de ce mythe – dont aucune ne nous est parvenue… 2 500 ans plus tard, il est vrai, la quête initiatique de cet adolescent frustré, influençable, perdu, mais avide d’héroïsme, où se mêlent l’aventure, la tragédie et la poésie, est toujours aussi haletante. Né des amours étranges de la mortelle Danaé et du dieu Zeus, condamné à l’exil après qu’un oracle ait prédit qu’il tuerait son grand-père, Persée conquerra son titre de héros en allant traquer la dangereuse Méduse, la Gorgone dont il coupera la tête pour l’offrir à son roi… Sur un tapis jonché de tissus, deux comédiens interprètent, au besoin en nous prenant à partie, l’ensemble des rôles de cette épopée minimaliste et néanmoins majuscule, dont la grande violence se trouve habilement tenue à distance, et où chacun pourra percevoir l’écho d’une grande civilisation qui inventa la démocratie, le théâtre, la philosophie – mais se montra impitoyable pour les femmes… Laurent Rogero et le Groupe Anamorphose relèvent leur défi : proposer « un spectacle pour les enfants en quête d’aventures et les parents en quête de sens. Ou l’inverse ! »

Pour plus de renseignements ( horaires, tarifs…). Théâtre National de Bordeaux

Scènes antiques : de Rome à Vendeuil-Caply, les théâtres romains dans le nord de la Gaule

Date / lieu : du 10 février au 25 novembre 2018 /  Musée archéologique de l’Oise

Le visiteur découvre les théâtres du Nord de la Gaule et en particulier le grand théâtre de Vendeuil-Caply, voisin du musée. Cette exposition répond aux interrogations suivantes : A quoi étaient destinés ces monuments pouvant accueillir quelques milliers de personnes ? Etaient-ils de simples lieux de spectacles ou avaient-ils des fonctions plus énigmatiques ? Comment étaient-ils construits ? Quels étaient les éléments de décor.

→ Source : https://nordoc.hypotheses.org/3339

Le masque à Rome et dans l’Empire gréco-romain

Date / lieu : 26, 27 et 28 mars 2018 / Paris, Théâtre du Soleil le 26 mars 2018 et MSH Paris Nord les 27 et 28 mars 2018

« Le théâtre romain, écrit Florence Dupont, est le continent noir de notre mémoire culturelle » (L’Orateur sans visage, essai sur l’acteur romain et son masque, PUF, 2000). Est-ce parce qu’il était avant tout un théâtre du jeu ? Et que savons-nous exactement de celui-ci ? Et des masques en particulier ? On parle toujours des atellanes, des pantomimes, sans avoir suffisamment questionné l’objet masque lui-même, utilisé dans ces formes de jeu. Car la typologie des masques induit fortement la dramaturgie. Il est grand temps de réévaluer cette période de notre histoire des arts du spectacle et de le faire à partir de cet outil essentiel du jeu de l’acteur qui modifie la perception et induit un type de représentation et un rapport du spectateur à la scène. Le masque vient en effet contrer la mimesis et affirmer la convention du théâtre comme double du réel, ou comme substitut au réel, en renforçant la prépondérance du ludique.

Télécharger le programme.

→ Source : www.mshparisnord.fr

Le théâtre antique en Grèce et en Italie : créations et traditions

Date / lieu :  15-27 avril 2018 / Rome, École française de Rome

Date limite d’envoi : 20 février 2018

Du VIe siècle avant J.-C. jusqu’au IVe siècle après J.-C., le théâtre a profondément marqué la société antique et ses différents arts : littérature, musique, danse, architecture, sculpture, peinture, coroplastie et même bijouterie. Le séminaire itinérant EFA-EFR « Le théâtre antique en Grèce et en Italie : créations et traditions » sera l’occasion d’initier une douzaine d’étudiants aux différents aspects de la culture théâtrale des Grecs et des Romains en portant une attention particulière aux échanges qui se sont opérés entre eux dans ce domaine. La formation débutera à Athènes et se poursuivra à Naples à partir d’où il est prévu de se rendre à Pompéi, Herculanum, Teano et Cales. Le séminaire s’adresse à des étudiants inscrits en master 2 ou en thèse dans toutes les disciplines pouvant être concernées par le sujet (archéologie, histoire, lettres classiques, architecture, arts du spectacle…). La connaissance du grec et du latin sera appréciée.

→ Source : EFR

Le masque grec. Pratiques scéniques antiques et contemporaines

Date / lieu : 14-15-16 mars 2017 / Paris, Université Paris 8 et MSH Paris Nord (15-16 mars)

L’usage du masque au théâtre tient à une poétique de l’écart, car il demande à l’acteur d’aller dans les zones transfrontalières, de déjouer les identités, de transgresser les limites entre masculin et féminin, humain et animal, vie et mort, jeunesse et vieillesse, réel et imaginaire… jusqu’à inventer toutes formes d’hybridités. Cette liberté offerte par le masque ouvre à tous les possibles et favorise un théâtre de l’imaginaire. Mais en a-t-il été de même dans les grandes périodes où le masque a été utilisé dans la dramaturgie occidentale, à savoir dans l’antiquité grecque et romaine, et durant les deux siècles pendant lesquels les troupes de commedia dell’arte ont sillonné l’Europe ? Pourquoi ces masques sont-ils apparus ? Comment expliquer leur déclin ?

→ Source : Université Paris 8.

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.