Archives par mot-clé : violence

La violence guerrière : De l’Antiquité au Moyen Âge

Le 26 avril 2018 s’est tenu, à Poitiers, la journée d’études jeunes chercheurs organisée par l’association JANUA (https://associationjanua.wordpress.com/). Elle avait pour thème « La violence guerrière : de l’Antiquité au Moyen Âge » et a réuni une dizaine d’intervenants venus de cinq universités françaises différentes. Le présent compte rendu développera les différentes interventions qui ont pour thématique l’Antiquité, sujet essentiellement traité dans ce carnet de recherche. Néanmoins, au cours de cette journée des interventions avaient également pour champ d’étude le Moyen Âge. La présentation de ces interventions sur la période médiévale peut être téléchargée à la fin du texte.

La journée s’est ouverte par quelques mots des organisateurs pour souligner le dynamisme de cet objet d’étude qui a fait l’objet de trois autres manifestations cette année. La rencontre, articulée autour de trois axes, a été conçue comme une progression. Il s’agissait de partir des réalités concrètes de la violence guerrière, pour s’attacher ensuite à ses représentations, et proposer enfin quelques méthodes de conceptualisation de cet objet d’étude.

Continuer la lecture de La violence guerrière : De l’Antiquité au Moyen Âge

Appel à communication « Des cadavres dans nos poubelles »

Date / lieu : 8-9 février 2018 / Marseille, Université de La Timone

Date limite d’envoi : 15 octobre 2017

Dans les contextes contemporains comme dans les contextes archéologiques, de nombreux restes humains sont mis au jour au sein de structures contenant des rejets détritiques (vaisselles brisées, déchets alimentaires, etc.). Ces dépôts ne témoignent sans doute pas que d’un simple abandon, ou d’une privation de sépulture. Ils sont souvent liés à une volonté délibérée de connoter négativement le corps mort –en tout ou en partie-, ou de l’assimiler à un déchet. Pour quelles raisons ? Où, quand et dans quels contextes, repère-t-on ces dépôts ? Le refus de funérailles semble dans certains cas doublé d’un outrage. Est-ce toujours et partout le cas ? Comment, par qui et pourquoi certains individus sont-ils délibérément jetés dans des dépotoirs ou les décharges ? Qui sont-ils ? L’interprétation de ces configurations – qu’elles soient issues de découvertes archéologiques ou judiciaires – est toujours difficile, ce qui a jusqu’à présent limité une perception plus globale de ce phénomène.

Télécharger l’appel à communication complet.

→ Source : Calenda.

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.